Menu

Paiement à la performance des médecins : en route vers le chaos

De Dr Dominique Dupagne - Source : Atoute.org


Rédigé le Jeudi 21 Janvier 2016 à 07:27 | Lu 8 commentaire(s)


Les syndicats médicaux sont sur le point de signer une convention avec l’assurance maladie qui prévoit une rémunération "à la performance". Au delà de la contestable traduction littérale du concept anglais, c’est un dernier pas kafkaïen vers le désastre sanitaire final. Pour mieux comprendre pourquoi, tentons de l’appliquer aux cuisiniers.


Les dirigeants de l’assurance maladie l’ont annoncé fièrement : la rémunération à la performance des médecins va se généraliser. Les syndicats médicaux, presque tous unis pour une fois, acquiescent dans la douleur, voire applaudissent.

Pour vous faire toucher du doigt l’absurdité et la dangerosité de cette mesure, je vous propose d’étudier ses conséquences si elle était appliquée à l’art culinaire plutôt qu’à l’art médical.

Mais avant de voir ce que donnerait une rémunération à la performance des cuisiniers, rappelons brièvement de quoi il s’agit.

La rémunération à la performance est la traduction littérale et donc approximative de l’anglais pay for performance qui signifie plutôt "paiement à l’efficience". Il s’agit d’être payé en fonction de l’atteinte de certains objectifs prédéfinis.

C’est l’aboutissement final de la Démarche Qualité : les gestionnaires, après avoir déterminé ce qui est une bonne et une mauvaise prestation de service, prennent définitivement les rênes en imposant leurs procédures par le biais de la rémunération.

Mais je ne vais pas vous parler du paiement à la performance appliqué à la santé. Pour deux raisons.

Tout d’abord, vous ne m’écouteriez pas, persuadé que j’essaie de défendre maladroitement les "privilèges" de ma profession.


Lire la suite sur Atoute.org



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Mai 2017 - 20:45 libre de soigner et d'être soigné